paillejonclin

Tout est parti de souvenirs, de rencontres, de discussions passionnées et d'une volonté de chercher, construire, et partager.

Par mes études universitaires à la Sorbonne (Maîtrise d'Arts Plastiques et Licence de Conception et Mise en Œuvre de Projets culturels), j'ai un parcours qui traverse les Arts Plastiques, l'Art et l'enseignement.

Passionnée de nature et en particulier de la flore, mon trajet m'a conduite dans les montagnes des Vosges, où un couple d'artistes m'a livré les secrets de la fabrication du papier végétal.

Ce stage rafraîchit ma "mémoire en herbier" et me guida vers cette intention alliant recherche et découverte, désir de faire et de transmettre, autant du point de vue d'une pratique personnelle (vers une création), que du point de vue de la transmission de ce savoir (professorat, stages...)

muguetherbe aux gueuxfeuille de cerisier

preslefeuille de chataîgniermaïsgraminée

Chronique du Papier Végétal


Le papier possède multiples facettes, aussi bien dans sa composition, sa méthode de fabrication, que dans son utilisation.

Le processus de fabrication du papier végétal demande une longue et minutieuse préparation, afin d'extraire la fibre de cellulose qui compose ces végétaux.

Pour commencer, la cueillette des végétaux, une marmite pour la cuisson, de l'eau et du temps pour poursuivre la magie de la transformation ... Pour finir, le dernier des ingrédients de cette potion, le séchage sous presse.

Une grande partie de la flore qui nous entoure est prête à nous surprendre par la diversité, la richesse et la somptuosité des papiers que l'on peut obtenir. Pas besoin d'aller très loin d'ailleurs ! Par exemple la paille ou toutes sortes de graminées donnent des papiers d'un beau jaune pâle, assez résistants et uniformes ; le papier de muguet qui fleurit nos 1ers mai ressemble à une chevelure; le papier de prêle, plante des zones marécageuses, ressemble à de la calligraphie ; ou bien encore celui fait à partir de cette plante parasite qu'est l'ortie donne un papier au contraire très précieux (le papier monnaie lui même serait composé d'ortie et de chanvre mélangés). Et ceci n'est évidemment qu'un maigre échantillon des possibilités et surprises que la nature nous réserve...

 
Processus de fabrication
Promenades et cueillette des végétaux à travers les champs, la forêt, les sous-bois et chemins de campagne, afin de découvrir et d'étudier les végétaux à papier dans leur milieu naturel. Cela consiste en une "leçon de choses", observations, prélèvements, étude, mise en herbier...

Cuisson et rinçage des végétaux pour obtenir la "matière fibre", ainsi que blanchiment et teinture de certaines pulpes.
Réalisation des feuilles de papier végétal. Différents formats et formes peuvent être explorés, du rectangle au cercle. Chacun expérimente, à son gré et à son rythme, les possibilités et particularités qu'offre chaque végétal.
 

Laissons ensuite notre créativité et notre imagination être guidées par les merveilles que la nature nous a donné.


haut de page