4 costumes pour une Dryade - Lola Greenwich
Au commencement était le Verbe - Lola Greenwich
Mon amour n\'est pas en cage - Lola Greenwich

Accueil

C’est en partant d’un entre-deux temporel que ma recherche tente de découvrir un entre-deux matériel. Toujours en quête d’instants fugaces de ravissement et d’émerveillement face au monde et aux choses de la vie, ma recherche est comme une promenade dans un interstice de l’univers où l’on se retrouve … en face de l’envers du monde.

Mes œuvres tentent d’en être les témoins, grâce à des matières et matériaux variés – fibres, papiers, textiles, Plexiglas, feuilles d’or… – qui vont composer ces espaces de vie. Écritures imaginaires, miroirs qui nous renvoient vers un infini insoupçonné, panneaux transparents à travers lesquels le regard se perd vers d’autres horizons, sculptures de fibres, évidées mais emplies de secrets…

C’est ainsi que je tente, à travers mon travail, de “rendre visible”, de donner vie et corps à tous ces instants captés au détour de chemins de traverse. C’est une recherche incessante de la rencontre avec l’instant propice qui adviendrait dans un lieu nouveau, croisement entre deux espaces déjà existants : leur interface.

Je me promène, je collecte des plantes, j’expérimente, je tente… J’utilise la nature qui m’entoure pour (re)créer ces instants vécus, entraperçus, volés au temps. Je transforme les plantes en une matière de fibres végétales que je modèle ensuite, que je magnifie, que je porte au regard. J’inclue aussi des petits rien collectés au fur et à mesure de mes promenades, de mes découvertes du monde merveilleux qui m’entoure.

La matière ainsi transformée, modelée, collée, mise en volume, assemblée… en laisserait entrevoir son épaisseur. Il devient alors difficile de dire si l’on se trouve devant ou à l’arrière d’une œuvre, à l’intérieur ou à l’extérieur, simple regardeur ou acteur de ce qui nous est donné à voir…